Le concentré issu de la chimie du carbone CARBOBATtm est introduit à l’intérieur de chaque cellule batterie. Il se mélange par gravité à l’électrolyte et agit en « retardateur de sulfatation ».

Les conséquences directes:

  • un accroissement de la durée de vie de la batterie jusqu’à un facteur 2,
  • une diminution sensible des déchets plombs (pire pollution industrielle au monde),
  • une énergie de retraitement et une émission CO2 à nouveau maîtrisée.

Disponible en 3 dosages, CARBOBATtm traite toutes les technologies de batteries au plomb. Cette performance, normée par une certification SGS Qualitest Industrie, est d’abord disponible à l’attention des grands comptes pour qui les enjeux de disponibilité et les facteurs environnementaux sont prépondérants.


CARBOBATtm est associé au simulateur « d’empreinte plomb »

Il permet de tester l’impact d’un traitement préventif CARBOBATtm et d’en suivre les effets tant environnementaux que financiers.


Membre du programme Global Compact des Nations Unis, BatteryPharma fait émerger le concept d’empreinte plomb des organisations et entreprises. Les enjeux sont mondiaux avec un parc installé de 1,5 milliards d’unités en service.

Véritable alternative à la mise en déchet cadencée, CARBOBATtm offre aux utilisateurs la possibilité de reprendre le contrôle de leurs équipements et d’agir concrètement sur les quantités de déchets plombs produits.

CARBOBATtm, une innovation de rupture induite par la technologie, le comportement et la mesure d’impact.

Un produit contribuant à l’éco modernisation de notre société.

Le recyclage des batteries, pire pollution au monde

Dans le détail, le rapport 2016 de Blacksmith a classé les dix industries les plus toxiques en fonction du nombre d’années de vie perdues :

  1. Le recyclage des batteries au plomb (4,8 millions d’AVCI perdues).
  2. La fusion du plomb (2,6 millions).
  3. Les mines et le traitement des minerais (2,5 millions).
  4. Les opérations de tannerie (1,93 million).
  5. Les décharges de déchets industriels et ménagers (1,23 million).
  6. Les zones industrielles (1,06 million).
  7. L’exploitation minière artisanale de l’or (1,021 million).
  8. La fabrication de produits industriels (électroniques, batteries ou encore revêtements métalliques) (786 000).
  9. La fabrication de produits chimiques (765 000).
  10. L’industrie textile (430 000).